Autres fournitures et matériaux pour le dessin

Points abordés dans ce chapitre :

- Chamois, et leur mode d’utilisation
- Cutters, et comment tailler un crayon avec
- Pinces métalliques, et leur utilité
- Planches et boîtes à dessin
- Chevalets (debout ou posés sur une table)
- Gommes (électriques, pour crayon, mie de pain) et leur mode d’utilisation
- Fixatifs, comment ça marche et pourquoi
- Lampes et les types les mieux adaptés
- Blocs à dessin, différents types de papier et livres de croquis
- Ce qu’il faut acheter et à quelles marques faire confiance
- Taille-crayons, planchettes-affûtoirs et leur mode d’utilisation
- Les « tortillons » et les « estompeurs » et leur utilité

Tous au magasin !

Start free drawing lessons

Receive your free drawing lessons right in your inbox every week.
These are not just little tips and techniques, but a full course of learning how to see, think, and draw like an artist.

Les fournitures pour le dessin ne se limitent pas aux fusains et aux crayons ; s’y ajoutent une petite série d’objets plutôt étranges, portant des noms encore plus étranges !

Vous vous demandez comment vous allez bien pouvoir comprendre et savoir comment utiliser ces objets ? Pas de panique ! Tout vous est expliqué ci-dessous.

La peau de chamois ou “chamois”

Ce morceau de peau d'agneau, propre et doux, est utilisé pour ôter les traces de fusain indésirables. 

Les peaux de chamois propres deviennent rapidement sales et noires, et sont ainsi utilisées pour créer des nuances ; d’ailleurs, quand vous taillez votre fusain, versez sur votre peau de chamois les particules produites et travaillez-les afin de « nourrir » le chamois.

Les inconditionnels de la peau de chamois en ont généralement une propre et une sale à portée de main.

Les pinces métalliques

Les pinces métalliques sont des fournitures utiles pour fixer votre papier à votre planche à dessin, ou pour maintenir votre calepin ouvert quand le vent se lève.

Les cutters sont utiles pour toutes sortes de petites tâches, comme ôter l'emballage plastique d’une gomme mie de pain… ou ouvrir un paquet de gâteaux ! Ils servent aussi à tailler les fusains.

Nous commençerons avec un fusain qui ne demande qu'à être taillé.

Nous posons la lame du cutter contre le fusain, le pouce reposant sur le manche, la lame presque à plat contre le fusain. Nous allons mettre à nu un ou deux centimètres du bout du fusain.

Je vais trèèèèèès dééééééééélicatement tirer le fusain vers l’arrière contre la lame du cutter afin d'en « peler » un peu du bois, sans entamer la mine.

Ouf ! Je détache un petit copeau de bois sans couper ni casser le bout du fusain. Maintenant, je répète l’opération…

... Jusqu’à obtenir à peu près un centimètre de mine de fusain intacte. En opérant ainsi, je ne suis pas obligé de m’arrêter en plein milieu du dessin pour tailler ; et je peux en outre placer le fusain presque horizontalement afin de réaliser les nuances. 

Dernière étape. Maintenant, je vais le tenir de manière parallèle à la planchette-affûtoir et le tailler très minutieusement au niveau de la pointe, en le faisant pivoter au fur et à mesure de la taille. Cette fine pointe sera très pratique pour dessiner lignes et détails. 

La planche à dessin

C’est un simple morceau d’isorel. Vous pouvez en acheter dans les magasins de fournitures d'art (certaines ont même une découpe sur un côté qui fait office de poignée) ; elles comportent des pinces métalliques et une belle étiquette de prix, ou alors… vous pouvez simplement vous procurer de l'isorel. 

La boîte à dessin

Ma boîte à dessin est une sorte de petite valise en bois. J’ai vu des gens plus avisés, équipés de boites en plastique léger, lesquelles boîtes coûtent assez cher dans les magasins de fournitures d’art (elles sont destinées à accueillir des fournitures de peinture ou de dessin), ou bien moins cher dans une quincaillerie (elles sont destinées à contenir des outils).

Le chevalet

Il est possible de trouver des chevalets bon marché, très utiles quand vous avez un grand bloc à dessin et si la séance est longue. 

Il peut être intéressant de disposer d’un chevalet de table.

La gomme électrique

Ce petit jouet, même s'il est assez onéreux, est néanmoins un vrai petit bijou quand vous désirez ajouter de petites touches de lumière afin de donner de l'éclat à votre dessin. Idéal à avoir dans votre "boîte à outils".

Le fixatif

Le fusain se compose de minuscules particules accrochées dans le grain du papier. Plus le grain est fin, plus grand est le risque que votre dessin s’efface carrément. Le fixatif doit être vaporisé à distance avec un large mouvement de balayage (mais n’imbibez pas le papier !) afin de fixer le fusain. Il va de soi que vous ne pouvez plus changer votre dessin une fois que vous l'avez fixé. 

La gomme de pain de mie

Malléables, ces gommes sont appelées « mie de pain » parce que, il y a longtemps, les artistes écrasaient l'intérieur moelleux d’une miche de pain pour en faire des gommes, d’où le nom. Pressez-les dans la forme que vous voulez afin de…

… supprimer une petite trace de fusain… 

… Couper une fine ligne… 

… supprimer une petite trace bien précise de fusain afin de créer un effet de lumière. 

Nettoyer la gomme est un jeu d'enfant - vous la tirez et la malaxez ...

… en repliant le bout sale vers l’intérieur, à plusieurs reprises, jusqu’à ce que cela soit propre. Ô miracle !

Cependant, cela ne marche vraiment bien qu’avec le fusain naturel.

La gomme plastique

La gomme plastique ordinaire doit faire partie de votre matériel pour votre travail au crayon. Vous pouvez vous servir d'un cutter pour la découper en morceaux plus petits, ou pour retirer l’épaisseur sale de la gomme. Nettoyez-la également en la frottant sur du papier ou du papier de verre.

La lampe

Vous aurez besoin d’une lampe pour projeter une bonne lumière latérale sur vos natures mortes et vos modèles. Une lampe à pince comme celle-ci fonctionne parfaitement. 

Le bloc de dessin

La « touche finale » d’un dessin dépend du type de papier utilisé. Pour apprendre à dessiner, je vous suggère d’adopter un tout petit format, facile à emporter pour dessiner dans un musée. À peu près 27,9 x 35,6 cm. Et même légèrement plus petit, à peu près 24 x 32 cm.


Voici plusieurs marques de renom auxquelles vous pouvez faire confiance : Canson, Strathmore, Arches.

Plus le grain sera épais, plus vos traits seront intenses, parce que le fusain aura une plus grande chance de s’accrocher au grain. En revanche, plus le grain sera épais, plus il sera difficile d’ajouter de petits détails. Les papiers lisses et brillants ne sont pas idéaux, étant donné que les particules n'auront pas de matière à laquelle adhérer. 

Le papier à grain fin est mieux adapté pour le crayon, comme on le voir ici ; il peut être utilisé avec du fusain pour obtenir des effets doux et vaporeux, mais ne vous attendez pas à obtenir des contrastes saisissants. 

Le taille-crayon

Un taille-crayon ordinaire, destiné à vos crayons et à ceux de vos fusains qui s’y prêtent (car moins friables), devrait faire partie de votre matériel de dessin.

La planchette affûtoir ou papier de verre

Cet outil au drôle d’aspect est utilisé pour aiguiser vos fusains après que vous ayez déjà opéré au cutter. Vous pouvez détacher la couche de papier de verre sale pour faire apparaître la couche propre suivante. 

Le carnet de croquis

Gardez-en toujours un à portée de main – dans votre manteau ou votre sac – avec un stylo ou un crayon mécanique, et dessinez tout le temps. Gribouillez des esquisses au café, reproduisez d’autres gens que vous croisez dans le métro, saisissez le mouvement de ce fox-terrier qui se moque de vous. Tous les jours. 

Le Tortillon

Constitué de papiers enroulés, il sert non seulement à estomper, mais même à « dessiner » une fois devenu tout noir de fusain. J’ai eu dans le temps un vieux Maître-Professeur qui en fabriquait.

Le scrumble ou moignon

Cet estompeur peut retravailler quelques traits de fusain sur le papier pour en faire un véritable dessin.

Servez-vous en pour prolonger une trace…

… Pour estomper…

... Pour dessiner une ligne. Nettoyez-le en le frottant sur du papier ou du papier de verre.

Rendez-vous ici pour tout découvrir à propos des matériaux pour le dessin au crayon ; ici pour retourner à la page générale sur les matériaux de l'artiste ; et ici pour tout découvrir sur les matériaux pour le dessin au fusain

New! Comments

Have your say about what you just read! Leave me a comment in the box below.