Principe 2 : la ligne d'horizon et le point de vue

Start free drawing lessons

Receive your free drawing lessons right in your inbox every week.
These are not just little tips and techniques, but a full course of learning how to see, think, and draw like an artist.

La notion de "ligne d'horizon" mise en relation avec celle de "point de vue" est assez délicate à comprendre. Je pique un truc ou deux de mes leçons de dessin gratuites pour vous en parler. 

Prenons 3 personnes : de gauche à droite, Madame Martinez, une concierge dans un appartement de Paris ; Monsieur Bessaignet, général à la retraite, qui vit au cinquième ; et Jean-René, un bandit, qui creuse un tunnel vers la banque qui se trouve derrière l'immeuble. Tous les trois adorent dessiner.

Imaginons que c'est le 14 Juillet et que le général regarde par la fenêtre vers la Tour Eiffel et décide de la dessiner ; son dessin ressemblera à ça :

Madame Martinez, la concierge, est en train d'admirer les feux d'artifice en se tenant debout près de la sortie de l'immeuble. Elle sort un carnet de croquis et dessine la Tour Eiffel ainsi :

Jean-René est en train de creuser son tunnel souterrain, mais il ne dit pas non à un bon petit feu d'artifice ; il dégage donc une plaque d'égout, pique la tête hors de là et commence également à réaliser un dessin de la Tour Eiffel :

Pourquoi tant de différences ?

Chaque personne a un point de vue différent ; le Général est celui au cinquième qui regarde la Tour en face ; Madame Martinez est au niveau du sol et Jean-René est en dessous de celui-ci.

Jetez donc un coup d'oeil aux images ci-dessous, vous pourrez ainsi voir qu'elles ont un différent angle de vue ; la flèche du milieu qui se trouve dans chaque champ de vision s'appelle le rayon central, que nous avons évoqué dans Principe 1 : Les Plans Picturaux.

Bon, et pour la ligne
d'horizon ?

Jetons un coup d'oeil à ces trois dessins réalisés par nos trois artistes en herbe, et concentrons-nous sur la ligne d'horizon, celle qui divise pour nous la terre et le ciel. 

On peut voir que Madame Martinez est debout au niveau du sol, de la même manière que Brunelleshi dans Principe 1 : Les Plans Picturaux, regardant tout droit de façon à ce que le rayon central de son oeil aille tout droit vers la ligne d'horizon. En faisant ça, cela veut dire que l'horizon dans son champ de vision sera plus bas, et donc, qu'elle verra autant de terre que de ciel (bien que dans mon dessin de Madame Martinez, c'est vrai que la ligne d'horizon est un peu basse). 

Maintenant, prenons le Général qui est au sommet du bâtiment et qui regarde l'horizon. Il la regardera de haut en fait, mais en ce qui concerne le rayon central, ça va toujours tout droit de son oeil vers l'horizon - vous voyez le truc ? Ainsi, lorsqu'il dessine la scène, il y aura plus de sol que de ciel dans son oeuvre. L'horizon sera assez élevé dans son dessin. 

Enfin, si nous prenons Jean-René qui sort sa tête du sol, son rayon central ira également tout droit de son oeil vers l'horizon. Cependant, lorsqu'il réalise son dessin, il y aura beaucoup plus de ciel que de terre. La ligne d'horizon sera tellement basse dans le dessin qu'elle sera quasi-inexistante - il y aura donc beaucoup de ciel. 

C'est d'ailleurs ça qui est bizarre. Les trois sujets regardent vers la ligne d'horizon - de très haut vers le bas, du même niveau et directement en face, de très bas vers le haut. Vous pourriez dire (c'est ce que certains artistes font en tout cas) que la ligne d'horizon et le niveau du regard dans le dessin sont la même chose. Ce qui change, cependant, c'est la quantité de ciel et de terre dans le dessin.

New! Comments

Have your say about what you just read! Leave me a comment in the box below.